Hommage à Dominique Giniaux

Celui qui me soigne
a deux mains
un cœur et de l’instinct.
Il a toujours voulu apprendre
pour réapprendre
à écouter avec ses mains
et entendre avec son cœur.
Quand dans sa tête, cinq éléments discutent il tente de vous aider
à adapter votre douleur à votre corps votre corps à votre esprit.
Observant un à un les nœuds
de votre quotidien,
il est là pour délier et démêler les ficelles.
Surtout ne tirez pas de votre coté !
Laissez-le travailler...
Vous allez croire un instant
que vous êtes son Unique patient
Attention !
Ce n’est pas un magicien
c’est un Homme
simplement
qui vous veut du bien.
Hier, sa journée était longue
et tout à l’heure,
il saura encore s’interroger
quand une nouvelle porte aura perdu sa clef !

Bénédicte Giniaux
Poème pour les ostéopathes, 1996

La bonne santé n’est pas de ne rien avoir,

c’est de bien s’entendre au mieux avec toutes les anomalies qu’on a.

Dominique Giniaux

L’ostéopathie animale est entrée dans ma vie grâce à Dominique Giniaux lors de la consultation de la jument du Haras du Chalet : « Gazette de Balme ». C’est à partir de ce jour que mon chemin à suivi celui de l’ostéopathie animale.

Je n’ai malheureusement pas pu revoir Dominique Giniaux par après, mais il me reste la mémoire de l’humanité de cet homme.

Il existe un site web que je vous recommande : DominiqueGiniaux.net
Le site présente ces réflexions et partages. Le poème ci-dessus en est issu.

Je vous recommande de lire ces livres notamment celui publié par Bénédictes Giniaux reprenant ces citations favorites, c’est un concentré de pépites pour la vie de tous les jours et pas seulement pour l’ostéopathie ou la médecine.

Christophe

Le diagnostique est souvent perturbé par le langage

Dominique Giniaux